En pastorale de la santé,

la démarche première est toujours d'être au service de la rencontre. Se faire compagnon de ceux qui souffrent et de ceux qui prennent soin.

En pastorale de la santé, la démarche première est toujours d'être au service de la rencontre. Rencontre "les mains nues", sans projet particulier, rencontre à travers nous du Dieu de Jésus-Christ.

Dans les hôpitaux et les cliniques, les aumôniers et les équipes de bénévoles formé(e)s proposent, aux personnes malades ou âgées et leur famille, selon leur demande : une écoute, un accompagnement spirituel, l’accès aux sacrements... Elles interviennent en coopération avec le personnel soignant.

Au domicile et dans les maisons de retraite privées, les équipes de visiteurs dépendent des paroisses. Elles interviennent à la demande au domicile. En établissemement, en collaboration avec les directions,elles proposent des célébrations adaptées aux personnes âgées dépendantes et se mettent à disposition des résidents pour des accompagnements individuels.

Dans le cadre de Handipastorale, pastorale de la personne en situation de handicap, tous ceux qui sont concernés par le handicap sont accueillis et écoutés lors des permanences à la Maison du diocèse à Raismes. Handipastorale s'adresse aussi aux communautés chrétiennes pour les accompagner vers un meilleur accueil et l'inclusion des personnes touchées par le handicap en leur sein.

Les délégués de doyenné à la pastorale de la santé sont attentifs aux réalités de santé locales et à la présence de l'Eglise dans ces réalités.

La commission formation veille à permettre le développement des compétences de chacun pour s'ajuster toujours plus à la mission qui est confiée.

Article publié par service diocésain Aumôneries des établissements de santé • Publié Mardi 20 novembre 2018 • 331 visites

keyboard_arrow_up