Témoignages de visiteurs du Service Evangélique des Malades (SEM)

Sandrine, Soeur Marie Béatrice, Marie Andrée et Marie Reine nous partagent leur joie de vivre la mission de présence auprès de personnes en difficulté de santé au domicile.

Sandrine sur Saint Martin

J’ai rejoint l’l'équipe du SEM en 2018. J’apporte la communion chez une personne seule à son domicile tous les mois, et je rends visite régulièrement  à une dame dans un EPHAD. Je rencontre aussi ponctuellement  d’autres personnes (un voisin handicapé moteur par exemple). Mon engagement auprès des personnes âgées et / ou malades me prend 2 à 3 heures par mois. Je suis contente d’offrir ce temps au Seigneur en remerciement d’une  grâce reçue.   
Au fil des rencontres, j’ai noué des liens de confiance avec les personnes que je visite. J’ai  l'impression de faire partie de leur famille. Les journées sont longues pour elles. Elles sont contentes d’avoir de la visite  et de pouvoir parler. J'essaie de leur apporter écoute, réconfort et chaleur humaine. Certaines sont aussi contentes de pouvoir partager un temps de prière avec moi, car elles ne peuvent plus se déplacer à la messe.     
Quelque fois, je les aide d'un point de vue pratique, par exemple,  j'ai pris un rendez-vous avec un ophtalmologiste pour l’une d’elles Ce qui m’apporte le plus de joie, c’est le sourire des personnes visitées ou leur regard de reconnaissance lorsqu' elles ne peuvent plus parler. Je suis juste présente.         
Nous formons une petite équipe sur Cambrai. Quand j‘apprends qu’une personne que je visite est hospitalisée, j’informe mon binôme pour qu’elle puisse aussi prendre de ses nouvelles. Notre équipe se rencontre régulièrement pour relire les visites à la lumière de la parole de Dieu.     
Je travaille dans le domaine du commerce international, mais finalement, les visites aux personnes âgées et où malades m’ont permis de trouver et de vivre ma vraie vocation. J’aimerais en effet  m'orienter vers les métiers du soin et du don à la personne. 
    

 

Petite Sœur Marie-Béatrice sur La Cathédrale

De passage à la Maison Paroissiale je rencontre Marie-Andrée, jeune retraitée et j’en viens à lui parler du SEM. Quelques jours après, réservant la salle pour notre première rencontre, c’est elle qui me répond au téléphone  me disant qu’elle est la première à s’inscrire. Joie, entre deux je la revois à la. Permanence de la Maison Paroissiale où je porte des dépliants
Arrive un prêtre, il les regarde et dit : -  «  Tiens, Service Evangélique des Malades, justement je viens de voir un couple qui allait à la messe tous les Dimanches et qui ne peut plus y aller, plus communier, que faire ? » Je lui demande : «  Ils habitent où ? » - « Du côté de Saint Druon, rue...». Je me tourne vers  Marie-Andrée qui dit «  c’est à côté de chez moi »     La Providence !

 

Marie-Andrée  sur Saint Druon

Oui,  je crois bien que ce jour-là c'est la providence qui nous a réunis, tous les 3 :
 le prêtre demandant une personne pour visiter un couple âgé, la sœur qui portait des dépliants et moi-même qui habite le quartier de ce couple.

Voilà une mission!  Prendre contact, faire connaissance,  s’apprivoiser... pas simple au début! Aujourd'hui et comme à chacune de mes visites je rends grâce !  Non seulement j’apporte la joie d’une visite, mais aussi et surtout la présence réelle du Seigneur dans l’Eucharistie,  à ce couple qui de par sa maladie, ses handicaps, son grand âge, se retrouve privé de célébrations, et de contacts avec la communauté chrétienne,  en confinement perpétuel !!     
Pour moi quelle joie de visiter ce couple qui prie, qui se réjouit de l’appel en visio de leur fils depuis l’étranger, de leur fille qui prend soin d’eux, et qui garde une grande confiance en la Vierge Marie, pour les soutenir dans les moments difficiles.          
Oui cette rencontre est pour moi un cadeau. Merci Seigneur                     Marie Andrée

 

Marie-Reine (Neuville Saint-Rémy)

Au premier déconfinement nous avons pu faire quelques visites aux 2 Ephad sur Neuville ...à la fenêtre ; une animatrice a appelé pour nous demander d'aller visiter une personne en fin de vie.. Depuis le confinement les messes ne peuvent avoir lieu. En décembre les animatrices nous ont demandé un temps de prière pour Noël ; nous y sommes allées à deux après avoir fait un test et masquées ; puis à nouveau en janvier car des résidents nous réclament.        
 Ils participent quand nous prenons des chants qu'ils connaissent et ils aiment particulièrement réciter le Je Vous Salue Marie à chaque intention de prière ; c'est très émouvant de voir une personne atteinte d'Alzheimer qui ne tient plus en place s'apaiser en le récitant ou cette autre au bout du rouleau que nous visitons dans sa chambre ; elle ne parle plus et semble dormir mais sa respiration change quand nous le murmurons à son oreille. Prions-le ensemble pour ces résidents et ces animatrices qui sont à rude épreuve en ce moment. Je Vous Salue Marie

 

Contact diocésain pour le SEM : Marie Anne Vaillant, responsable, 06 87 02 18 62 

pour envoyer un courriel, c'est ici

 

 

Article publié par service diocésain Aumôneries des établissements de santé • Publié le Mercredi 31 mars 2021 • 804 visites

keyboard_arrow_up