Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Rencontre en LAC !

Mardi 28 mars dernier, les aumôniers des établissements de santé des diocèses de Lille, Arras et Cambrai (LAC) se sont retrouvés pour une première journée commune au séminaire de Lille

le Mardi 28 mars 2017

reco LAC 2017 (3) reco LAC 2017 (3)  

 

 

 

Se rencontrer,
Faire connaissance
Échanger sur leurs pratiques
Nourrir leur mission

Tels étaient les objectifs de cette journée...


 

Le paysage hospitalier se modifie avec le développement de réseaux de soins, les groupements hospitaliers de territoire, etc .... et dans ce paysage, les gens ayant besoin de soins peuvent être amenés à connaître des hospitalisations en différents lieux.

 

Permettre qu'un aumônier puisse dire à une personne en passe d'être transférée dans un hôpital de la région : « je sais qu'il y a un aumônier là-bas, il (elle) s'appelle............... et je l'ai rencontré(e) ! » était un des objectifs de la journée.

De fait, c'est presque en totalité qu'ils se sont retrouvés pour vivre cette première rencontre : 56 aumôniers ( sur environ 70) avaient répondu présents ! Il n'est pas dit qu'ils aient tout à fait repéré le visage, le nom et le lieu de mission des uns et des autres, mais c'est un début... et en attendant d'autres journées de ce type, la liste fournie à chacun aidera !

 

 

reco LAC 2017 (2) reco LAC 2017 (2)  Nourrir la mission était l'autre objectif. Accompagnés et éclairés par Sœur Odile Ribadeau-Dumas, ils ont exploré le « thème » :

 

Rencontres à l’hôpital à la manière du Christ : « Serviteurs de la Parole »

 

 

Sœur Odile a attiré leur attention sur 7 spécificités repérées dans la manière de Jésus de rencontrer les gens, et a donné des pistes pour les vivre au quotidien dans leurs rencontres avec les personnes en souffrance.

 

  • Le Christ est contagieux d'humanité et de santé relationnelle pour ceux qui le croisent. Ses paroles réveillent le goût de vivre parce que Jésus est convaincu que chacun porte en lui des semences de vie. Forts de cette même conviction, les aumônier peuvent faire sentir à ceux qu'ils rencontrent qu'ils sont intrinsèquement précieux, au delà de leur image physique parfois changée par la maladie ou l'âge.

 

  • Le Christ rejoint chacun dans ce qu'il a et qu'il est d'unique, sans attitude stéréotypée. Mise en oeuvre par les aumôniers : c'est simple, faire de même ! Et ainsi donner le courage d'être unique...voire celui d'être enfant unique, bien-aimé du Père...

 

  • Le Christ parle et agit avec autorité, dans le sens où sa parole autorise l'autre, le rend auteur de son existence. Le "JE" de Jésus permet le "JE" de l'autre. Pour les aumôniers : comment leurs paroles vont permettre à l'autre de gagner en autonomie ? Cultiver leur stabilité intérieure pour se mettre à l'écoute de l'autre dans ses angoisses.

 

  • Le Christ est en cohérence : il fait ce qu'il dit et dit ce qu'il fait; il engendre ainsi la vérité autour de lui. La maladie, la souffrance, engendrent des contradictions intérieures. La présence de l'aumônier, parce qu'il recueille les paroles de vérité exprimées par celui qu'il visite, peut permettre de mettre de l'ordre. Il s'agit même parfois pour l'aumônier d'oser confirmer ces paroles de vérité, et ainsi renouveler la relation et être potentiellement médiateur de la vie entre Dieu et la personne.

 

  • Le Christ ne juge pas les personnes mais rappelle la loi qui fait vivre, c'est à dire des balises qui permettent la vie. Une attitude guidante pour les aumôniers qui rencontrent des gens "hors les clous" de la société et/ou de l'Eglise. Se positionner dans l'ecoute et le respect, puis oser une parole.

 

  • Le Christ se fait trait d'union : entre hommes et femmes, juifs et payens, scribes et peuple...L'aumônier a parfois l'occasion d'être trait d'union : entre la famille et le patient, avec les soignants, avec l'Eglise...

 

  • Le Christ ne demande jamais (à une exception près!) à ceux qu'il guérit de croire, de le suivre. Il accompagne jusqu'au bout le désir de vie, mais ne rend pas dépendant ceux qu'il libère. L'aumônier est envoyé au nom de l'Eglise et du Christ, notamment dans les attitudes qui viennent d'être mentionnées. Il s'agit pour lui d'y croire, celui qui est rencontré reste libre de sa foi.

 

reco LAC 2017 (27) reco LAC 2017 (27)  

Soeur Odile a invité a être contemporains de la Parole que nous lisons ; plutôt que « revenir » à l’Évangile, laisser l’Évangile venir à nous comme une source qui jaillit !

 

C'est le passage de l'envoi en mission des 72, dans l’Évangile de Luc, qui a servi de base à l'exercice de « goûter » l'Ecriture, et qui a guidé la prière au cours de laquelle les aumôniers ont offert les « pépites » reçues au cours de leurs visites, qui disent que le royaume s'est approché de celles et ceux qu'ils ont rencontrés.

 

 

Quelques réactions à chaud, saisies au fil de la journée :

 

« Ca fait du bien de se rendre compte que sur des terrains différents, nous vivons les mêmes joies, les mêmes questions, et de pouvoir les partager »

 

« A trois diocèses, ça élargit l'horizon »

 

« Il a manqué un vrai temps de présentation pour faire connaissance et parler de la réalité de « nos » établissements »

 

« Une belle journée, riche en enseignement et en rencontres... A renouveler ! »

 

 

Article publié par service diocésain Aumôneries des établissements de santé • Publié Vendredi 21 avril 2017 • 107 visites

Haut de page